Blog

Le dos

Le shiatsu s’appuie sur la médecine traditionnelle chinoise : une douleur signe un défaut de circulation de l’énergie dans le corps.

Si vous regardez le schéma d’un dos présenté dans l’image ci-contre, vous pouvez voir différents canaux représentés. Ce sont les méridiens bien connus des acupuncteurs.
Les numéros qui apparaissent sur l’image matérialisent les différents points d’acupuncture.

Dans le cas d’un mal de dos, le praticien repère les points où l’énergie est stagnante et s’applique à la libérer pour la faire circuler dans toute la partie dorsale. Ensuite des points plus spécifiques pourront être traités. Mais c’est aussi en travaillant le corps dans sa globalité qu’on peut obtenir de bons résultats localement.

Revenons au schéma présenté, quatre lignes courent le long du dos, passent sur le sacrum pour ensuite se diriger le long de la jambe et se terminer au niveau du petit doigt de pied.

Ces lignes représentent un seul et même Méridien : celui de la vessie. Ce trajet suit exactement celui du nerf sciatique.

Si, dans le cas d’un lumbago la douleur représente une zone, dans le cas d’une inflammation du nerf sciatique elle est bien souvent ciblée, preuve que la cause est mécanique : pincement vertébral ou hernie discale.

Qu’en est t-il d’un mal de dos, qu’il soit ponctuel ou chronique ? Les tensions dans le haut du dos au niveau des trapèzes, voire du cou, sont bien connu des personnes passant du temps devant un écran. Trois méridiens principaux vont permettre d’agir sur ces tensions ; deux sont représentés sur le schéma, l’un traversant l’omoplate, l’autre suivant le trapèze. Le méridien qui n’est pas représenté sur le schéma à un trajet plus central au niveau de l’épaule pour ensuite cheminer sur la face antérieure du bras. Sur la main, un point remarquable soulage ces tensions localisées.

Dans tous les cas, le praticien veillera soulager les tensions spécifiques tout en apportant un bien-être à l’ensemble du dos.