Blog

Le Rhume ça rapporte des thunes

Crédit fotolia

 

Le rhume c’est banal. D’ailleurs on donne aux savantes rhinopharyngite, nasopharyngite, rhinite, le nom de rhume banal.
Rhume en latin, rheuma signifie flux marin et la racine grec de ce mot, eau qui coule. C’est une infection causée par un virus produisant une inflammation des voies respiratoires supérieures.
Ce virus se transmet par contact ou aérosol via le nez et les yeux.
Cette affection se manifeste surtout par temps froid. Selon différentes études médicales, à cette période, nous sommes plus en contact les uns avec les autres, la promiscuité permet donc aux virus de se propager plus facilement et l’air étant plus sec, la muqueuse du nez est plus fragile.
Le traitement : aucun. Attendre. La prise d’un complément de zinc permettrait d’endiguer l’infection plus rapidement.
Comme le rhume est une affection banale, ne nécessitant chez une personne en bonne santé aucun traitement particulier, les pharmacies regorgent de médicaments permettant d’en soulager les symptômes : nez qui coule, nez bouché, fatigue, maux de tête etc.
Le rhume c’est banal, tout le monde en souffre un jour ou l’autre… c’est lucratif.
Depuis 2011, nous savons que ces médicaments anti-rhume peuvent présenter des risques. Un article très complet sur Doctissimo vous présente un panorama sur le sujet :
http://www.doctissimo.fr/html/medicaments/dossiers/bon-usage/articles/16237-danger-antirhume.htm
Si le rhume est banal, il est cependant fort désagréable. Comment l’éviter ou faire en sorte qu’il ne nous empoisonne pas l’existence trop longtemps.
Afin d’éviter le bon gros rhume d’hiver encore faudrait-il savoir à quoi cela sert un rhume.
Selon Michel Odoul (« Dis moi où tu as mal je te dirais pourquoi »), le rhume nous permet d’évacuer tous ces petites tensions, déceptions accumulées au fil du temps dans nos relations, notre rapport au monde extérieur.
Pour ne pas développer un rhume, il faut donc faire faire le ménage en nous. Évacuer. Et c’est là ou je ne peux m’empêcher de vous dire : allez consulter de temps en temps le praticien shiatsu, le réflexologue ou l’acupuncteur qui vous suit.
En médecine chinoise, le méridien en cause lors d’un rhume est le méridien du poumon. D’ailleurs ce méridien est couplé au méridien du gros intestin, dont le trajet se termine à la pointe du nez (tiens ! tiens !) et gère l’évacuation physique mais aussi psychique : c’est sur ce méridien que nous trouvons un point nous permettant de « lâcher prise ».

Si un intrus a plus de chances de s’installer dans une maison vide ; il semblerait qu’un virus a plus de chances de s’installer sur un terrain affaibli, voire fatigué.
Si vous développez un rhume, vous pouvez utiliser des huiles essentielles afin de soutenir vos défenses voire lutter contre les effets indésirables du nez bouché.
Deux huiles sont particulièrement recommandées dans ce cas : le Thym Thujanol (Thymus Vulgaris CT Thujanol) et L’Eucalyptus Radié (Eucalyptus Radiata ssp.).
Le Thym Thujanol est une huile rare, assez chère, mais d’une efficacité redoutable afin de lutter contre un rhume (ou une grippe) grâce à ses propriétés anti-infectieuses et immunostimulantes. Cette huile attaque l’agent infectieux et booste vos défenses immunitaires. Deux, trois gouttes sur un petit morceau de sucre trois fois par jour pendant quelques jours devrait suffire.
L’Eucalyptus Radié, aura une action expectorante, antivirale et tonifiante sans parler de son odeur fraîche qui aidera à décongestionner un nez bouché. Quelques gouttes dans un peu d’eau chaude à inhaler vous aideront à retrouver votre odorat.
Ces huiles, même si elles sont bien tolérées, recèlent des principes actifs puissants. Leur fréquence d’utilisation ainsi que leur mode d’administration doivent être validés par votre pharmacien.